Actu

Pourquoi procéder à une greffe de cheveux en Turquie ?

Que vous soyez atteinte de calvitie, de perte de cheveux ou que vous recherchiez une solution efficace pour une restauration capillaire, vous devez vous rendre en Turquie. Ce pays est renommé dans cette technique. Un tourisme médical serait alors la solution idéale pour une greffe de cheveux turquie. 

Les plus à bénéficier lors d’une greffe de cheveux turquie 

Cette procédure est très populaire en Turquie. Comparée à la greffe de cheveux effectuée dans un autre pays, et surtout en Europe, celle qui est faite en Turquie revient largement moins cher. En effet, même si le processus tient également compte de la technique utilisée et la surface à traiter, comme au sein d’autres pays, Turquie propose un coût deux fois, voire trois fois moins cher qu’ailleurs. Cela s’explique par le fait qu’en Turquie, la main d’œuvre, les équipements et les frais généraux sont abordables dans ce pays. Découvrez comment réussir efficacement une greffe de cheveux turquie.

A lire en complément : Perte de poids : exercices et conseils à prendre en compte

Les prestations offertes dans les cliniques en Turquie incluent les frais de la consultation initiale, de la planification de l’opération et le devis. Ce dernier point dépend du nombre de follicules pileux dont on a besoin pour la greffe. 

Entre autres, il existe un bon nombre de cliniques, ce qui laissera à chaque patient la possibilité de choisir l’endroit où il veut être opéré. Cette présence massive permet aussi à chaque patient de bénéficier de la greffe de cheveux Turquie dans un minimum de délais. 

Cela peut vous intéresser : Les études à suivre pour exercer un métier dans la santé

Les techniques appliquées lors d’un greffe de cheveux turquie 

La technique la plus connue lors d’un greffe de cheveux turquie est la méthode FUE ou Follicular Unit Extraction. Elle est conseillée pour une alopécie de petite ou moyenne ampleur. La greffe peut être faite sans rasage, avec rasage total ou partiel. Elle vise à extraire des follicules pileux individuels auprès de la zone donneuse du cuir chevelu. Cela se trouve généralement sur les côtés de la tête ou à l’arrière. Une fois les follicules extraits, les spécialistes les implanteront au niveau de la zone receveuse, qui, la plupart du temps est la zone de la calvitie. Cette méthode est très prisée grâce à ses résultats naturels. En parallèle, aucune cicatrice n’est visible après. 

La technique DHI est une autre solution. Elle consiste à extraire des follicules pileux auprès de la zone donneuse. Le chirurgien procèdera à leur implantation un par un. Chaque greffon sera inséré correctement. Le chirurgien utilisera un stylo implanteur DHI lors de l’opération. Le patient bénéficiera d’un grand confort sous une anesthésie locale. 

Les différentes étapes de greffe de cheveux 

La greffe de cheveux en Turquie se fait en plusieurs étapes. 

Le diagnostic

Cette étape consiste à réaliser un examen clinique et à explorer le cuir chevelu. Cela permet d’identifier la nature du problème et de choisir la solution adaptée à la situation. En parallèle, c’est aussi le moment d’évaluer la taille de la zone à traiter et de penser au nombre de greffons à utiliser. 

L’information

Le médecin ou chirurgien fournira des informations détaillées et précises au patient. Cela inclut également un devis comprenant tous les détails. 

La mise en condition du patient

Cette étape se focalise sur un bilan sanguin complet et une prise d’antibiotique. Elle définira aussi ce que le patient doit faire et éviter. 

La préparation de la zone donneuse et prélèvement des greffons

C’est à ce moment que l’on délimite les zones à corriger en concertant avec le patient. S’il s’agit d’une greffe FUE, il faut raser une partie ou le tout. 

Pour la technique FUT, les spécialistes utiliseront des bandelettes afin de prélever les greffons. La cicatrice sera fine, linéaire et presque imperceptible. Dans le cas d’une greffe FUE, il faut un prélèvement par extraction folliculaire. Aucune cicatrice ne sera visible après. 

Dans tous les cas, les greffons seront contrôlés et triés en fonction de leur taille et caractéristiques. 

L’injection des greffons

Le chirurgien utilisera des aiguilles et des pinces de microchirurgie afin que les greffons prélevés en bandelettes soient implantés correctement. S’il s’agit d’un prélèvement par extraction folliculaire, il va recourir aux services d’un implanteur affûté. 

La suite opératoire et la repousse

Après l’opération, la zone doit absolument être nettoyée régulièrement durant 15 jours. Il faut éviter d’utiliser un shampoing qu’après la chute des croutes de cicatrisation. Les activités physiques sont proscrites durant cette période. 

La repousse sera visible dès le troisième mois de la greffe turquie. Clairsemé au départ, cela va gagner en densité et épaisseur au fil du temps. 12 mois après, le patient peut apprécier le résultat final.