Processus pour préparer votre retraite pour cause de maladie

Pendant le parcours professionnel, des imprévus peuvent interrompre la carrière. Un accident de travail ou une maladie peuvent rapidement conduire dans une situation d’incapacité ou d’inaptitude professionnelle. 

Lorsque cela se présente ainsi, une retraite anticipée pour cause de pénibilité est de mise. Quelles sont les démarches à suivre pour préparer votre retraite avec une maladie ?

Prouver votre inaptitude au travail

Vous avez été longtemps malade ou vous êtes gravement malade. Le souci, c’est que vous n’êtes pas en capacité de reprendre convenablement le travail. Vous vous retrouvez dans une situation où vous devez prendre une retraite anticipée. Comment partir en retraite avec une maladie ? L’inaptitude est déterminée par rapport à votre capacité de gain. 

En dessous de 50 %, vous êtes déclaré inapte au travail. L’évaluation est faite bien entendu en fonction de votre âge, du poste que vous occupez, de votre santé mentale et physique et de la typologie de votre pathologie. Généralement, quelques maladies sont récurrentes dans la sphère professionnelle. 

Les maladies concernées

L’asthme surtout causé par la pression constante au travail, source de stress. Les cancers engendrés par la proximité ou la manipulation fréquente de produits chimiques. Les pathologies liées à la mobilité, les douleurs au niveau des muscles sollicités couramment et bien d’autres. 

C’est donc au regard de tous ces éléments que le médecin vous délivre un certificat médical attestant votre Incapacité permanente au travail ou non. À ceci, vous ajoutez le certificat de votre médecin traitant. C’est à la base de ces certificats et de votre poste que le médecin-conseil de la caisse de retraite atteste officiellement votre inaptitude de travail.

Soumettez votre demande de retraite au carsat

La demande doit être effectuée au moins 4 mois avant la date de la cessation de travail. Vous devez remplir votre formulaire de demande de retraite pour vous associer à votre dossier médical obtenu à la caisse régionale. 

Vous déposez le tout au carsat. Le carsat envoie votre dossier au Service médical de la Sécurité sociale qui peut vous convoquer au besoin. Sur ce, même si vous n’avez pas pu cotiser le nombre de trimestres exigé pour votre cas avant de partir à la retraite, vous pouvez partir avec une bourse un peu lourde si vous êtes chanceux. 

On accède normalement à la retraite à l’âge de 62 ans. Ceci dit, si vous avez au moins 62 ans au moment des faits, vous bénéficiez d’office d’un taux maximum de 50 % pour calculer votre pension. Votre pension va donc varier entre 650 euros et 712 euros. 

En plus de la pension, plusieurs allocations sont déployées par le gouvernement pour accompagner ses retraités. Il y a l’Allocation de Solidarité aux Personnes âgées (ASPA), l’Allocation Supplémentaire aux Invalidités (ASI), l’allocation personnalisée d’autonomie ou votre caisse de retraite peut aussi vous apporter des aides, etc.